Comment Wendy Holdener dort-elle?

Publiée le 9 janv. 2020
Wendy Bild 2
Share

Le sujet du sommeil est très important pour Wendy Holdener. Elle sait qu’elle a besoin d’une bonne nuit de sommeil et d’une régénération suffisante pour suivre son programme d’entraînement intensif et améliorer son classement à la Coupe du monde de ski...

Wendy et le sommeil

Le sujet du sommeil est très important pour Wendy Holdener. Elle sait qu’elle a besoin d’une bonne nuit de sommeil et d’une régénération suffisante pour suivre son programme d’entraînement intensif et améliorer son classement à la Coupe du monde de ski. Comment Wendy s’y prend-elle pour dormir assez et se ressourcer efficacement? C’est ce que nous lui avons demandé.

DORMIR SUR LE DOS, LE VENTRE OU LE CÔTÉ

Dans quelle position Wendy Holdener dort-elle? Sur le dos? Sur le ventre? Sur le côté?

Wendy: «Je me décrirais comme quelqu’un qui dort sur le dos, calmement et volontiers longtemps, et qui aime se coucher tôt. Dans mon métier, le sommeil est décisif.»

DES PROBLÈMES D’ENDORMISSEMENT

Même nous, chez riposa, nous connaissons le problème: parfois, on n’arrive vraiment pas à s’endormir! Que fais-tu quand tu ne parviens pas à trouver le sommeil?

Wendy: «La veille des courses, dans mon lit, je passe en revue la journée qui m’attend. Je fais des exercices de respiration. Ou je prends quelques gouttes de valériane… une valeur sûre!»😊

PSX 20191212 134706
Analyse du dos et de la position couchée
Wendy s’est fait conseiller chez Swiss Sleep Science pour apprendre à mieux se régénérer.

LE SECRET DE WENDY

Quel est ton secret pour obtenir un sommeil réparateur?

Wendy: «Mon principal secret est de beaucoup dormir!😊

Quand mon programme quotidien le permet, j’aime aussi faire une sieste pendant la journée. Cela me redonne de l’énergie pour l’entraînement.»

AVEC SON DUVET EN ARGENTINE

Comme on le sait, les courses de ski ne se déroulent pas seulement en Suisse. Concrètement, tu dors dans des chambres et dans des lits différents. Comment gères-tu cette contrainte?

Wendy: «En voyage, j’emporte généralement mon propre oreiller. Il m’est même arrivé de prendre mon duvet! À certains endroits, par exemple sur notre site de formation en Argentine, il n’y a que des draps et pas de couettes.»

Voulez-vous en savoir plus?