Je me réveille enfin sans douleurs!

Publiée le 19 déc. 2019
Roman Schaad3 191218 102533
Share

«J’ai toujours voulu devenir professionnel», nous explique Roman Schaad (26 ans) d’Unteriberg (SZ). Ses parents l’ont mis sur des skis de fond dès ses premiers pas....

Roman Schaad

«Le ski de fond, je suis tombé dedans quand j’étais petit!»

«J’ai toujours voulu devenir professionnel», nous explique Roman Schaad (26 ans) d’Unteriberg (SZ). Ses parents l’ont mis sur des skis de fond dès ses premiers pas. Il participe à sa première Coupe du monde à l’âge de 20 ans. Aujourd’hui, il fait partie de l’élite mondiale du sprint. Mais en 2015, après plusieurs entraînements intensifs, Roman Schaad a commencé à souffrir de douleurs dorsales.

Roman Schaad1
Roman Schaad en pleine action à la course de Davos en décembre 2019.

DES PROBLÈMES AVEC SON MATELAS

«J’ai dormi sur le canapé pendant presque une année.»

Roman, qui à l’époque dormait encore sur le ventre, avait un matelas relativement mou. Or, son canapé était beaucoup plus dur. Il a donc décidé de passer une nuit dessus. «Ça s’est si bien passé que j’ai dormi sur le canapé pendant presque une année.» Mais hélas, son mal de dos est revenu. Les nuits dans les hôtels avant les compétitions étaient particulièrement difficiles, car Roman devait souvent dormir sur des matelas trop mous.

DORMIR SUR LE CÔTÉ APRÈS AVOIR DORMI SUR LE VENTRE

«J’ai tout essayé, mais rien n’a marché.»

Roman a tout essayé pour soulager ses douleurs: «J’ai même mis des oreillers supplémentaires sous le matelas pour soutenir mes hanches.» C’est alors qu’il a décidé de ne plus dormir sur le ventre, mais sur le côté. Il a aussi fait des exercices pour muscler son tronc. Mais tout cela n’a pas été vraiment convaincant.

ANALYSE DU DOS ET DE LA POSITION COUCHÉE CHEZ SWISS SLEEP SCIENCE

«Le service de conseil m’a vraiment convaincu.»

Roman connaissait déjà swissbiomechanics (le partenaire de coopération de Swiss Sleep Science, au centre Sihlcity à Zurich), dont il appréciait les conseils pour ses semelles intérieures de chaussures. Lors d’un rendez-vous, il a évoqué ses problèmes de dos. «swissbiomechanics a attiré mon attention sur la nouvelle analyse du dos et de la position allongée proposée par Swiss Sleep Science. Quand ils m’ont aussi expliqué qu’il existait une coopération avec riposa dans ce domaine, cela m’a tout de suite intéressé.»

File5 191204 091939
Roman Schaad lors de son analyse du dos et de la position couchée
Une mesure importante a lieu en position debout.

UN CHANGEMENT NOTABLE

«J’ai probablement dormi comme une banane pendant 24 ans.»

Après l’analyse, Roman a reçu ses informations personnelles sur ses caractéristiques biomécaniques en position couchée. Sur la base de cette Sleep-ID, Swiss Sleep Science lui a conseillé de choisir un matelas qui offre un bon soutien dans la région pelvienne.

«Les deux premières nuits sur mon nouveau matelas ont été bizarres. J’avais l’impression que mes épaules étaient plus basses que mes hanches. Mais je sentais que mon bassin était bien soutenu et que mes épaules pouvaient s’enfoncer. Auparavant, j’avais mal en me réveillant et surtout en me levant. J’avais des difficultés à rester assis. Depuis, j’ai beaucoup moins mal. Je peux m’asseoir sans souci le matin. En plus, je dors beaucoup mieux, même ailleurs que chez moi. J’ai l’impression que mon dos s’est renforcé et qu’il récupère plus efficacement.»

UNE NOUVELLE VIE

«Je sais que je serai en forme en me réveillant.»

«Les douleurs n’ont pas encore complètement disparu. Elles sont dues à ma constitution. Mais cela va déjà beaucoup mieux. Au coucher, je sais que je serai en forme en me réveillant. Je suis également plus audacieux quand je m’entraîne. Je peux refaire des sauts et des pas alternatifs. Après des semaines d’entraînement intensif et des nuits à l’hôtel, j’ai quelques douleurs dorsales. Mais dans ces cas, je fais de la physiothérapie et je me sens à nouveau bien.

Pour moi, l’analyse de Swiss Sleep Science et le changement de matelas ont vraiment été bénéfiques. Je les recommande volontiers.»

Pour en savoir plus sur riposa et sur l’analyse de la position couchée chez Swiss Sleep Science à Zurich:

File1 1
Tabitha Ingold, de swissbiomechanics, en train d’effectuer une mesure du dos et de la position couchée.
File12
Roman Schaad et Tabitha Ingold lors de l’analyse du dos et de la position couchée.